Tél : 06 27 29 29 45

La mission de maîtrise d'oeuvre peut être complète ou partielle sur une seule phase de la conception. Cette mission se décompose chronologiquement en plusieurs phases, soit :


  • Avant-projet sommaire.
  • Projet détaillé.
  • Consultation des entreprises.
  • Aide au choix des entreprises.
  • Suivi et contrôle général des travaux.
  • Réception.
  • Dossier des ouvrages exécutés.

Si la nature des travaux l'exige, un dossier d'instruction de demande de permis de construire pourra être réalisé avant tout début des travaux.
Le maître d'oeuvre analyse avec vous les éléments du projet, visite les lieux, prend connaissance des données juridiques et financières. Il consulte les services administratifs. Il établit avec vous les données de construction ou de rénovation. Il vous informe des coûts. En complément de sa mission le maître d'oeuvre peut faire appel à des bureaux d'études spécialisés tels que : ingénieurs structures, géotechniciens, géobiologistes, acousticiens, etc...


Le projet de construction


Le maître d'oeuvre est indépendant et lance un appel d'offre généralement, auprès de trois entreprises par corps de métier. Il présente à son client les devis des entreprises susceptibles de réaliser les travaux. Le client choisit les entreprises.

L'exécution des travaux :

  • Il s'assure du respect de ses prescriptions techniques, veille au respect des délais et des coûts.
  • Il organise des réunions de chantier périodiques auxquelles vous êtes convié et il rédige des comptes rendus aux étapes importantes.
  • Il vérifie les factures adressées par les entreprises.
  • Il vous assiste à la réception de travaux qui marque l'achèvement de la construction ou du chantier et la fin de sa mission.


Le contrat de maîtrise d'oeuvre


En contrepartie de ses services le maître d'oeuvre vous facture ses honoraires.

Contrairement aux études pour travaux en neuf ou extension, les honoraires de suivi des travaux de rénovation ne sont soumis en 2004 qu' au taux de TVA de 5.50%.

Le contrat de maîtrise d'oeuvre est indépendant des marchés de travaux que vous passez avec les différents corps de métier.


L'estimation


Elle se décline sous différentes formes et évolue selon les phases des travaux dans laquelle l'économiste opère, passant tout d'abord par la phase faisabilité qui détermine dans un cadre général le côut d'une construction selon des éléments succincts fournit par un maître d'ouvrage (programme...), la phase esquisse qui approfondit sans détail le coût d'un bâtiment selon des critères techniques plus avancés et des plans d'architecture sans détail apparent, la phase APS (Avant Projet Sommaire) et APD (Avant projet définitif) qui vient clarifier auprès du mâitre d'ouvrage un coût de travaux réels dont la variation n'excède en générale pas 5 % du montant définitif de travaux.


Le métré


Il permet de déterminer des quantités d'ouvrage selon des critères définis (ex : le carrelage, les plafonds, la peinture, les portes...). Cela parait excessivement simple en apparence, mais ce métier demande une rigueur énorme et de nombreuses capacités à la réflexion et à l'organisation, qui sont deux éléments indispensables de la réussite. Le métré est généralement réalisé sur la base de plans fournis par les architectes ou dessinateurs. Des méthodes émergentes apparaissent avec les évolutions technologiques en constante évolution (historique : le métreur travaillait il y a peu à la main et avec sa calculatrice, puis vient l'avènement avec les tables à digitaliser et pour conclure le travail sur ordinateur directement en relation avec les plans et les logiciels que les architectes utilisent).


La description des ouvrages


Plus encore que le métré ce domaine demande une rigueur sans faille, bien évidemment les hommes travaillant dans ce domaine ne sont pas des machines et leur but est de minimiser, voir de ne pas commettre d'oubli dans les ouvrages à décrire. Car il n'est de plus grand ennemi au descripteur et quantifieur que l'oubli. La description des ouvrages consistent à "décrire" comme son nom l'indique, non sommairement, mais le plus précisément possible les matériaux utilisées dans la matière, le procédé de réalisation, de mise en œuvre, d'entretien.


Assistance à la maîtrise d'ouvrage (AMO)


L’économiste de la construction peut également assister la maîtrise d’ouvrage dans les domaines de l’exploitation et la maintenance du patrimoine bâti.

Il existe beaucoup de formes d'assistance à la maîtrise d'ouvrage. La plus connue consiste en l'aide à l'élaboration du programme ( à ne pas confondre avec le parti architectural, qui est le "manifeste" de l'architecte) soit d'aménagement, soit d'exploitation. Cette assistance est de plus en plus souvent assortie d'une étude en coût global : A savoir la simulation du coût total d'un bâtiment tout le long de sa durée de vie (construction, études, modifications, exploitation et déconstruction). Cette pratique est de plus en plus demandée par les maîtres d'ouvrage, sous l'impulsion de l'application des politiques de la Haute Qualité Environnementale.

Il consiste par exemple a proposé et aider le maître d'ouvrage dans ses choix et orientations, dans l'analyse des offres que les entreprises lui remettent, dans les négociations à opérer avec les entreprises, dans les solutions techniques et économiques les plus adaptées, ...

  • La coordination de travaux ; rôle de coordinateur de travaux ;
  • La sécurité et la protection de la santé (CSPS) ;
  • Le suivi de chantier : rôle de conducteur de travaux ;
  • L'expertise d'assurance.